Explosion d’une usine Seveso



LE 27 JUIN 2005, L’USINE SBM FORMULATION, CLASSÉE SEVESO, EXPLOSAIT À VILLENEUVE-LÈS-BÉZIERS, DÉGAGEANT DES FUMÉES TOXIQUES RESSENTIES JUSQU’À NARBONNE. CETTE USINE EST CLASSÉE AU SEUIL LE PLUS ÉLEVÉ DE DANGEROSITÉ, LE MÊME NIVEAU QUE CELLE QUI VIENT D’EXPLOSER À ROUEN…

Comme à Rouen aujourd’hui, les élus et hauts-fonctionnaires proclamaient également en 2005 que la situation était sous contrôle et que tout danger était écarté, nous expliquant les yeux dans les yeux que des:

Malgré les questions restées sans réponse tant sur les conséquences à long terme de ce désastre sanitaire et écologique que sur la sécurité future du site, la maire de l’époque, Anne-Marie Ranc, s’est empressée, dès l’année suivante de signer le permis de reconstruire. Pourquoi ? La réponse ci-dessous, dans ces extraits du Conseil municipal du 5 septembre 2006, en présence du Sous-Préfet de l’époque et du directeur de l’usine qui affirmaient la main sur le cœur que :

Mme Ranc a bel et bien cédé, au mépris de la santé des populations, au chantage à l’emploi et à l’argent exercé par le Sous-Préfet, le directeur de l’usine et plusieurs élus territoriaux. Et donc :

Villeneuvoises, Villeneuvois,

MAINTENANT, VOUS SAVEZ.

Et si le nom d’Anne-Marie Ranc devait apparaître sur une liste présente aux élections municipales, n’oubliez pas ce que vous lui devez.

Fabrice Solans et son équipe Perspectives 2020-2026

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire