La diversion au sommet de son art

Comme nous l’avons dénoncé lors du précédent article, de grosses sommes ont été empruntées au cours du dernier conseil municipal.

Il est extrêmement scandaleux pour les contribuables Villeneuvois de s’endetter de 650 000€ sur 20 ans dès la première délibération, sans débat, sans justifications, le tout expédié en 20 secondes, alors que la délibération n°9 sur l’enquête publique Pitch Promotion, concernant le territoire de Béziers a suscité plus d’intérêts et a eu droit à un débat sans fin pour des queues de cerises !

Donc voilà une nouvelle décision d’endettement prise en deux temps trois mouvements.

Que voulez-vous la force de l’habitude !!!

Et puis, les affaires biterroises sont tellement plus intéressantes.

Alors débattons, débattons et débattons encore sur un sujet qui ne fera pas de vague puisqu’il ne concerne pas notre commune.

A l’image de ces trop nombreuses délibérations votées à la faveur d’une flopée d’abstentionnistes ou à grand coup de procurations pour camoufler l’absentéisme récurrent des élus majoritaires, Jean-Paul Galonnier prouve une nouvelle fois qu’il excelle dans l’art de la diversion.

Concernant le point n°3 sur l’attribution d’une indemnité au receveur municipal :

Quelle ingratitude !

Quand on pense à tous les efforts consentis par ce pauvre trésorier pour ignorer les mauvais résultats pourtant dénoncés par la Chambre Régionale des Comptes…

Lui ferait-on payer aujourd’hui le contrôle très défavorable de la C.R.C. ?

Concernant le point n°4 :

Le docteur « LaFinance » qui clame, depuis sa prise en main de l’EHPAD, une bonne santé financière propose pourtant une énième avance de trésorerie à l’établissement.

Selon lui, il serait pertinent que le CCAS puisse rembourser la mairie en fin d’exercice budgétaire et non en début.

Y aurait-il confusion entre administration et consultation???

Concernant le point n°10 :

On s’étonne que le conseil se soit offusqué d’être filmé par un tiers alors que Jean-Paul Galonnier avait lui-même fait la promesse de transparence vis-à-vis des administrés en proposant, pendant la campagne des municipales, de diffuser par webcam les séances du conseil municipal.

Question:  les élus ont-ils demandé l’autorisation du public pour les faire apparaître dans une vidéo de propagande municipale sur leur page Facebook ou sur les photos de leur magazine Villeneuve Gag ?

Encore une galonnerie supplémentaire !

Les affaires courantes de la commune ne priment t’elles pas sur l’égo de certains élus ?

Concernant les questions diverses :

Comment un médecin de village à la retraite, éminent spécialiste des arrêts maladies et toujours champion des prescriptions de séances de kiné, peut-il remettre en cause les études de chercheurs renommés ?

De plus comment ne pas  s’étonner que le compte rendu relate des réponses argumentées aux questions diverses alors que durant le conseil aucune réponse probante n’a été apportée si ce n’est le mépris et les éructations habituelles de notre édile.

Est-ce bien légal ?

Y aurait-il connivence entre la secrétaire de séance « belle la vie » et la majorité municipale ?

Finalement il serait de bon ton de filmer l’intégralité des conseils municipaux…

R.V.

5 réflexions sur « La diversion au sommet de son art »

  1. Vous ne commentez jamais, la future construction de logements sociaux, chemin de Pézenas, mitoyen de l’ancienne distillerie. Et de plus impossible de consulter le projet en mairie…

    1. Bonjour monsieur,
      Ne pas en parler (pour le moment) ne veux pas dire ne pas s’y intéresser.
      Nous sommes vigilent sur tout ce qui touche à notre commune.
      Toutefois, même s’il est vrai qu’il est très difficile d’obtenir des informations sur ce projet, il faut reconnaître que les riverains (bien que mécontents) semblent résignés puisqu’aucun recours n’a été déposé à ce jour.
      Certainement la peur de représailles alors qu’ils seraient dans leur bon droit.
      La récente délibération à l’encontre des administrés qui ont déposé un recours contre le projet La Garrigue freine certaines personnes du chemin de Pézenas tant les montants de pénalités sont exorbitants.
      Que tout le monde se rassure : Il n’y a pas plus de risques pour ceux de la Montagnette que pour ceux du chemin de Pézenas ou du chemin St Michel!
      Cette délibération croquignolesque risque fort de ne pas passer le cap du contrôle de légalité et si malgré tout le préfet venait à la juger légale, elle ne ferait pas long feu ni devant le tribunal administratif ni au pénal.

  2. Perso, d’après moi les menacés de payer les pénalités devraient le retourner à l’envers (avec l’aide de tous les Villeneuvois) une pétition pourquoi pas, en calculant les pénalités que M. le Maire a payé car refusant a tout prix ce qui avait été mis en place par son prédécesseur M. Solans, car n’oublions pas c’est à cause de vouloir défaire tout ce que son prédécesseur avait mis en place qu’on en ai là.
    Allé courage et faites payer au Maire (pas à la mairie) toutes les pénalités qu’il a payé pour ne pas faire ces logements sociaux, il est rigolo lui ! Même pas peur…il a vu la verge lui ! Ho pardon la vierge.

  3. Décidément je vois que le maire de Villeneuve a bien l’intention de laisser la commune après son départ dans un marais de dettes mais auquel il n’aura pas à faire face.
    Encore 650 000 euros ? Mazette, c’est que Pépère voit les choses en grand mais quand on aime on ne compte pas surtout quand c’est les autres qui paient.
    Apparemment, les villeneuvois n’y trouvent rien à redire et comme d’habitude sont toujours aussi passifs. Malheureusement, le fait de se comporter en autruche ne les dispensera pas un jour ou l’autre de payer les dettes.
    Gare au laisser faire car à ce rythme, avec l’héritage qu’est en train de vous pondre votre équipe communale et les cadors du gouvernement avec la dette publique, vous êtes bons pour la double peine. Et vu le contexte économique qui ne cesse de se dégrader et que le Macron n’est là non pas pour redresser la France mais pour finir de la faire plonger, vous pouvez d’ores et déjà vous équiper de mitaines et de préparer les marrons chauds. A vot’ bon coeur, m’sieurs dames !
    Sans oublier le manque à gagner que va être l’abolition de la taxe d’habitation qui sera complètement effective juste pour le départ de Pépère. Elle est pas belle la vie ?

    1. sur le midi libre à venir .
      Loi des finances 2018 L’OPH de beziers perdrait 2,7 millions d’euros .
      Et pendant ce temps nous préemptons des terrains de particulier qui avaient trouver preneur . Tout cela pour faire des hlm ou logs socx qui vont encore augmenté le deficits des collectivités locales , un jour faudra rendre des comptes ,on marche sur la tete .Et en plus on emmerde tout le voisinage et on ne respecte pas les habitants . J.P.A.

Laisser un commentaire