Dossier – Les dérives du compteur Linky

Enedis, filiale à 100% d’EDF, réalise actuellement la pose des compteurs électriques Linky, qui se substituent à vos anciens compteurs.
Un vrai passage en force puisque Enedis (ex-ERDF) recommande à ses installateurs de ne pas tenir compte des refus de compteurs Linky.
Le gestionnaire du réseau électrique leur fournit même le mode d’emploi pour les poser malgré tout.

La fiche intitulée « Que faire face au refus sur le terrain » fait partie d’un kit distribué aux installateurs prouve qu’en dépit de discours publics plutôt apaisants, Enedis recommande à ses poseurs de faire le forcing.

Dans le cas où le propriétaire ou syndic de copropriété a expressément manifesté son désaccord […] le technicien peut tout de même entrer et procéder au remplacement du compteur si l’accès à la propriété est réputé se faire librement, peut on lire dans cette fiche.

Impossible de refuser ces installations :

Si l’accès est restreint, ces installateurs ont tout de même quelques moyens pour parvenir à leurs fins :

Clé vigik, double de clé, code d’entrée ou encore demande à un habitant d’ouverture des lieux…

Mis en cause, Enedis répond qu’il n’y a de toute façon pas la possibilité de refuser ces installations.
Le client a été prévenu par courrier dans les 45 jours précédant le passage du technicien (…) On procède comme pour le dépannage, explique le gestionnaire à l’association.

30 minutes d’intervention :

Tout d’abord, EDF précise qu’une entreprise agréée par la filiale Enedis interviendra chez vous pour y poser le compteur Linky.

Vous serez prévenu par un courrier au moins un mois avant la date du remplacement.

L’opération est  non facturée, de même que la dépose de l’ancien compteur,  et ne doit durer que 30 minutes environ.
Si le compteur est directement accessible, votre présence n’est pas obligatoire au moment de la pose.
Il faudra toutefois prendre certaines dispositions si nécessaire car l’alimentation électrique sera coupée sur une courte durée, environ 15 minutes.

Cependant un décret du 31 août 2010 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics d’électricité prévoit que le financement soit assuré par les consommateurs via le TURPE – tarif d’utiliation des réseaux publics d’électricité à raison de 1 à 2 euros par mois prélevés sur les factures d’électricité… jusqu’à atteindre le coût du compteur Linky (de 120 à 240 euros).

Ce tarif figure sur les factures de tous les usagers comme vous pouvez le vérifier et sera augmenté de 2,71% en moyenne le 1er août 2017.
Au final les compteurs Linky sont bien financés par les consommateurs !
Et quel gâchis financier de remplacer les compteurs actuels qui fonctionnent très bien!

Des risques sanitaires avérés :

L’ ANSES dans son avis de 2016 sur le compteur Linky ne conclut pas à sa non-dangerosité.
C’est pire encore : elle, l’experte, conclut qu’elle ne sait pas !
Certains affirment que les rayonnements électromagnétiques qu’il émet ont un impact négatif sur la santé des personnes électro-sensibles.
Pour protéger les personnes sensibles à ces rayonnements, il faudrait que les informations récoltées par Linky via le courant porteur soient contenues par du câble blindé.
Ce qui n’est pas le cas.
Or, ces radiofréquences sont classées comme “potentiellement cancérogènes pour l’homme”, soit en catégorie 2B, par le centre international de recherche sur le cancer, agence intergouvernementale créée par l’Organisation Mondiale de la Santé.
Selon les spécialistes du Criirem, elles atteindraient 0,2 à 0,4 volt par mètre à une distance de 50 centimètres à 1 mètre.

Autre menace : pour envoyer les données des différents compteurs Linky au fournisseur, le concentrateur utilise des ondes hertziennes fonctionnant dans une gamme proche des antennes-relais des téléphones.
Elles ajoutent ainsi un champ électro magnétique supplémentaire à un environnement qui en est déjà saturé.

Certains rapport n’hésitent pas à attribuer une liste de troubles qui pourraient être à l’avenir liés au Linky : problèmes de sommeil, effets sur la mémoire et l’apprentissage, effets sur l’ADN et les gènes, augmentation des cancers (ou accélération de cette augmentation) et pathologies cérébrales type Alzheimer mais aussi effets sur l’autisme, sur le développement cérébral des fœtus,  altération des spermatozoïdes…

Le côté intrusif de Linky :

D’ici 2021, grâce aux 35 millions de compteurs Linky déployés en France, Enedis (ex-ERDF) n’ignorera aucun détail de votre intimité.
Ce système est capable d’éteindre certains appareils électriques à distance pour lisser les pics de consommation.
L’engin peut même couper le chauffage durant quelques minutes sans que l’utilisateur ait donné son accord.

Officiellement, Linky est un ami qui vous veut du bien.

Il donne la possibilité de souscrire à des offres fournissant le relevé détaillé de la consommation d’un ménage – par tranche horaire quotidienne ou par appareil et peut même émettre des alertes en cas de surconsommation.

En pratique, ce petit mouchard collecte les données de consommation.
Heures de lever et de coucher, heures ou périodes d’absence, présence d’invités dans le logement, nombre de prises de douche…
Rien ne lui échappe !

Une fois par jour, entre minuit et 9 heures, le compteur envoie un rapport détaillé sur la consommation de la veille à un “concentrateur”.
Ce super mouchard centralise les informations sur les abonnés d’un quartier ou d’un immeuble en utilisant le courant porteur en ligne (CPL).
Dans un second temps, il envoie l’ensemble de ces informations à Enedis par ondes hertziennes (GPRS).
A priori, ces données ne sont stockées qu’après accord du consommateur.
Mais les potentialités du système inquiètent.

Selon la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés “une analyse approfondie des courbes de consommation pourrait permettre de déduire un grand nombre d’informations sur les habitudes de vie des occupants d’une habitation”.
Pour préserver la vie privée des abonnés, les échanges avec le concentrateur sont chiffrés avec une clé de 128 bits.
Mais le Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) indique que le risque de piratage du compteur Linky est possible, car il utilise le CPL.
Même si le risque de voir des pirates prendre le contrôle d’une installation électrique, par exemple pour désactiver une alarme, est limité, il existe.

Par ailleurs, même si aucun traceur n’est pour le moment pas installé dans les appareils électriques, le piratage du système pourrait par exemple permettre de savoir si les propriétaires d’un logement sont présents ou absents.

Vous n’en voulez pas ?

Vous l’aurez quand même !

De nombreuses communes se sont déjà prononcées contre cette petite boîte jaune au motif qu’elle flique les abonnés et que les ondes électromagnétiques qu’elle émet pourraient être néfastes pour la santé.

Fin 2016, le tribunal administratif a sanctionné la mairie de Montferrand-du-Périgord qui s’était opposée au déploiement de compteurs Linky sur son territoire.
Cette petite bourgade de 200 habitants a même été condamnée à verser 1200 € à Enedis pour s’être opposée à l’installation des compteurs « intelligents ».
Condamnées également  les communes Bretonnes de Cast, Plouguerneau et Lanvallay.

Quant au personnel d’ENEDIS…

Il suffit de discuter avec l’agent qui vient encore relever votre compteur pour comprendre que Linky va supprimer des emplois et le service public qui va avec !
Finis les relevés à domicile et donc la présence humaine, importante pour de nombreux usagers isolés.

R.V.

Source :
quechoisir.org
agoravox.fr

2 réflexions sur « Dossier – Les dérives du compteur Linky »

  1. Pour Information et qui l’ignorent, les COMPTEURS électriques actuels du village appartiennent à la Mairie (Villeneuve)

    Enedis “ERDF” est une entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité qui développe, exploite, modernise le réseau électrique et gère les données associées. Indépendante des fournisseurs d’énergie chargés de la vente et de la gestion du contrat d’électricité, Enedis réalise les raccordements, le dépannage, le relevé des compteurs et toutes interventions techniques.

  2. Cette technologie dite de compteurs intelligents vient directement des Etats Unis et ils ont été installés depuis plusieurs années là bas. Les dangers et le côté mensonger des soit disant avantages de ces compteurs ont été largement démontrés dans plusieurs documentaires américains (vostfr). Je vous invite vivement à les regarder car c’est édifiant ! Soyez informés de ce qui vous attend !

    https://www.youtube.com/watch?v=dgK14l7_cDw

Laisser un commentaire