Réouverture précipitée ?

Chers tous,
le 11 mai, le confinement sera peut-être levé.

Peut-être, car rien n’est encore garanti. Par contre les écoles, c’est une certitude, rouvriront le 12 mai car pour nos gouvernants l’économie prime sur la santé des citoyens.

La manœuvre effectuée au plus haut sommet de l’Etat est sans équivoque. A Villeneuve-lès-Béziers, il semblerait que la décision soit prise d’acter la réouverture des crèches et du primaire.

Pourtant, ailleurs, certains maires résistent en faisant le choix de laisser les écoles fermées tout en proposant un système de garde d’enfants à destination des parents qui n’ont pas d’autre choix que celui de reprendre le travail. C’est la solution que j’aurais choisie, si, en concertation avec les parents d’élèves, les employés municipaux et les enseignants, un consensus s’était dégagé autour de cette idée.

En effet, comment peut-on accepter de laisser les enfants retourner en classe alors que chaque jour de nouvelles informations sur la dangerosité de ce virus nous parviennent. Ce qui semble avéré un jour est contredit le lendemain par de nouvelles études.

Alors, loin de moi la volonté de rompre aujourd’hui le devoir de réserve que je me suis imposé au lendemain du 1er tour en critiquant la mairie. L’heure des explications approche mais elle n’est pas encore arrivée. Je laisse cette posture indigne à d’autres candidats en mal de notoriété qui sont prêts à tout pour tenter d’exister encore un peu et faire parler d’eux.

Devant le manque d’informations à tous les étages décisionnels et les revirements incessants du gouvernement, je me dois de prendre acte sans autre forme de procès de la décision de la municipalité actuelle qui expédie les affaires courantes avec les moyens humains et matériel dont elle dispose, en espérant que les conséquences pour les enfants, leurs parents, les employés et les instituteurs resteront limitées.

Fabrice Solans

2 Comments

  1. De toute façon avec des enfants en bas âge, maternelle et primaire, rien ne sera possible qu’une simple garderie sauf à prendre des risques inconsidérés ce à quoi se refuseront les personnels.

Laisser un commentaire