Ruissellements + Inondations + Submersions = CATASTROPHE A VENIR

Un sujet qui malheureusement est encore une fois d’actualité dans notre département et notre région où le climat, cette fois-ci naturel, est peu clément même s’il est quasiment impossible de maîtriser ce phénomène, nous pouvons toutefois prévenir ces risques aux travers du Plan de Prévention des Risques Inondation (PPRI).

C’est la raison pour laquelle il nous est apparu opportun de soulever de nombreuses remarques sur de nombreux points techniques vis-à-vis des travaux engagés de la 2×2 voies de la RD612 sur le ruissellement des eaux météores dites pluviales.

En effet loin de nous l’idée de mettre qui que ce soit en porte-à-faux mais de suggérer une remarque pertinente loin des querelles de clochers qui occupent élus locaux au détriment de notre village, afin d’en résoudre les conséquences. C’est donc le long de la nouvelle 2×2 voies qu’une entreprise locale buse un fossé digne de ce nom afin de permettre l’évacuation des eaux dans les règles de l’art.

983108P1020191-ConvertImage

452881P1020192-ConvertImage

Toutefois, cette nouvelle arrivée d’eau, auparavant régulée naturellement, ne va-t-elle pas arriver trop brusquement, trop rapidement et saturer les bassins de rétention du Pôle
Méditerranée ?

Ces bassins de rétention d’une capacité de 5400 m3 (Restaurant Amirada) + 500 m3 (restaurant Au Soleau) ont été dimensionnés lors de la création de cette zone dans les années 2000 afin de canaliser et collecter les eaux de ruissellement issu du Pôle Méditerranée. A cette époque, la réglementation de la part de la Police des Eaux à obliger les aménageurs, promoteurs et lotisseurs a compenser les effets de fortes pluies et de ruissellement en créant des bassins de rétention (ou de compensation) des eaux à raison de 100 Litres d’eau par mètre carré imperméabilisé.

Aujourd’hui nous savons que le dimensionnement de l’exutoire (évacuation de l’eau en aval de l’ouvrage) reste faible pour la capacité actuelle de ces deux bassins et ceci pour plusieurs raisons :

– La présence en amont du site (coteaux) de zones urbanisées qui entrainent des ruissellements très importants lors de fortes pluies.
– La présence de nombreuses infrastructures (Autoroute A9, RN612, RD612, Voie ferré, Canal du Midi, etc…) qui font obstacles et entrainent des difficultés d’écoulement des eaux.
– La présence en aval du site (périmètre compris entre la RD612 et le Canal du Midi au lieu-dit les Vernets) d’un relief très plat et donc de pentes très faibles qui empêchent un bon écoulement des eaux de ruissellement.

Nous constatons également que ce problème a été identifié par le Conseil Général de l’Hérault et le Bureau d’Etude CEREG au travers de l’Etude d’Impact lié au passage de la 2X2 voies de la RD612 au paragraphe 4.1.3.1 Effets sur les écoulements de surface page 57 qui précisent « les effluents de la RD 612 rejoindront le bassin de rétention du carrefour de la Méditerranée. Ce bassin a ensuite pour exutoire un fossé pluvial qui se diffuse plus loin dans les terres agricoles, sans exutoire précis ».

Cliquez ci-dessous pour visionner l’ étude d’ impact

Les questions que l’on peut se poser sont les suivantes :
Monsieur le Maire et son Conseil se sont-ils penchés sur ce problème ?
Ont-ils prévus de réaliser des travaux d’amélioration ?
Où en sont l’entretien de l’ensemble des bassins et le curage des fossés, d’autant plus que nous sommes en plein dans la période de fortes pluies ?

Ci-dessous : Bassin de rétention Pôle Méditerranée

305274P1020185-ConvertImage

293452P1020187-ConvertImage

683575P1020189-ConvertImage

291334P1020190-ConvertImage

Où en sont le curage des canalisations et des avaloirs, grille avaloirs et regards de décantation du réseau pluvial ?

Où en sont les contrôles hydrauliques et électriques des différentes stations de pompage et de refoulement présentes sur plusieurs sites de la commune ?

Ci-dessous : Poste de Refoulement Propriété de Villeneuve au niveau du bassin de rétention Pont de Cers

391546P1020182-ConvertImage

Monsieur le Maire et son conseil se sont-ils penchés sur le schéma directeur d’assainissement des eaux pluviales ?

Il est à noter que la réglementation a changé et que la Police de l’Eau – Mission Interservice de l’Eau (MISE) impose, depuis environ un an, de stocker 120 Litres d’eau (au lieu de 100) par mètre carré imperméabilisé. Aujourd’hui, du fait d’un changement de réglementation, ces bassins de rétention sont sous-dimensionnés et donc ne sont plus aux normes.

Cliquez ci-dessous pour consulter la note de la DDTM :

Qu’en sera-t-il pendant les périodes de fortes pluies ?

Avec le climat méditerranéen que nous connaissons, il est à prévoir qu’un effet conjugué d’une crue de l’Orb et de sa zone d’expansion conjugué aux eaux de ruissellement des coteaux de la Montagnette et des Claudery entraineront un jour des inondations très conséquentes qui porteront préjudices aux riverains et aux artisans et commerçants de cette zone.

Cliquez ci-dessous pour aggrandir la carte PPRI Zonage 2500 :

PPRI Zonage 2500

Monsieur le Maire et son Conseil, vous êtes les garants de la protection des biens et surtout des personnes de votre commune.

Nous espérons donc que ces modifications ont bien été prises en compte et étudiées par les différentes parties afin d’éviter qu’une catastrophe arrive.

Pour plus d’informations cliquez sur les liens ci-dessous:

http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Eau/La-reglementation-sur-l-eau/Gestion-pluviale/Calcul-pour-la-compensation-des-surfaces-impermeabilisees

http://www.herault.gouv.fr/content/download/6957/37240/file/Nouvelles%20modalit%C3%A9s%20de%20calcul.pdf

http://www.herault.fr/files/gcausse/RD612-DEP_EI_Carrefour-Montagnette-v6.pdf

A vous de juger !

R.V.

Laisser un commentaire