Archives par mot-clé : VNF

L’ art de naviguer en eaux troubles

Des matelas, vélos, machines à laver, canettes de bière, pneus… Le Canal du midi est une source inépuisable de trésors !

A l’image de l’ensemble du territoire Villeneuvois, l’œuvre de Pierre-Paul Riquet est devenu depuis quelques années une véritable décharge publique tant sur ses berges que dans ses profondeurs.

De Toulouse à Marseillan, les sources potentielles de pollution sont nombreuses : rejets agricoles et industriels, rejets des eaux usées des péniches, bateaux dégradés et abandonnés contenant encore des hydrocarbures, ou encore aires de carénage (lieux où on repeint les bateaux) mal équipées.

Aucune étude ne permet pourtant pour le moment d’établir précisément la part de responsabilité de chaque usage.

A Villeneuve-lès-Béziers, c’est la totale !

Depuis de trop nombreuses années, une horde de péniche borde les berges des deux côtés et si certaines sont belles et très bien entretenu (fleurissement et entretien des berges compris), la plus grande partie ressemble à s’y méprendre à des poubelles flottantes.

p1020880

p1020884

p1020879

p1020883

Depuis quelques temps, les Voies Navigables de France, qui assurent la gestion du Canal du Midi, semblent enfin passer aux actes en lançant de nombreuses procédures.

Sur les zones à stationnement de longue durée, où la validation est procurée par le maire de la commune, la première des procédures est la régularisation.

Que de temps perdu avant que Jean-Paul Galonnier ne se décide enfin… Il lui aura fallu 7 ans pour enfin se décider à faire voter en conseil municipal le nombre de place de stationnement autorisé sur notre commune !

Une fois la vérification de papiers effectués par les VNF, une autorisation d’occupation temporaire du domaine fluvial est délivrée.

Sur les 800 bateaux stationnaires dénombrés le long des 189 km du canal du midi, seulement 15% étaient en règle en 2014 selon le chef de la subdivision Languedoc-Est de la direction territoriale Sud-ouest des VNF.

Cet été le taux de bateaux en règle a dépassé les 50%.

Mais temporaire ne veux pas dire définitif, et nous sommes en droit de nous poser quelques questions concernant certaines embarcations à Villeneuve lès Béziers.

La deuxième procédure consiste à lancer des poursuites administratives (contraventions de grande voirie, transmission au tribunal administratif) aux bateaux ne pouvant être régularisés.

Encore faut-il que le propriétaire soit identifié !

Les poursuites administratives entraînent des condamnations à une amende, à enlever le bateau avec astreinte journalière de 30€ par jour et les VNF peuvent doubler la redevance qui est, pour les propriétaires en règle, de 15€ le m2.

Pour finir, la dernière formalité concerne les embarcations dont les possesseurs ne peuvent (ou ne veulent) pas être identifiés.
Considérées comme abandonnées, elles font l’objet de 2 constats à 6 mois d’intervalles, affichés sur le bateau et en mairie.

A l’issue, c’est le Préfet  qui déclare l’abandon du bateau et transfère la propriété à VNF qui engage alors sa destruction.

Est-ce la destination finale d’ « HUGO » qui prend l’eau ?

p1020871

p1020873

p1020876

p1020867

Rejoindra-t-il la liste des bateaux détruits ?
Verdict dans 6 mois !

En attendant, les Villeneuvoises et les Villeneuvois se languissent  encore de voir que le ménage n’ait pas été  fait par la mairie en ce qui concerne les nombreux dépôts d’ordures qui jonchent les berges du canal.
La nature ayant horreur du vide, nous avons droit aujourd’hui, parce que rien n’a été fait, à une multitude de millefeuilles d’ordures notamment dans les Vernets.

Et que dire des chiens de propriétaires indélicats, prêts à mordre les guibolles des promeneurs ?
Que dire des carcasses de voitures dans la même zone ?
Ce n’est pas du ressort de VNF alors que fait le maire ?

Tout le monde aura bien compris que, à l’image de son mandat depuis 2008, Galonnier navigue en eaux troubles.
Il est le capitaine d’un bateau à la dérive.
Problème : avec 4300 personnes à bord, le naufrage sera forcement catastrophique !

De louis XIV le roi soleil à Hollande le marchand de sommeil…
De Pierre-Paul Riquet l’entrepreneur à Jean-Paul Galonnier le branleur…
Drôle d’époque que nous vivons…

A vous de juger !

R.V.

En bonus, nous vous offrons cette magnifique vidéo prise avec un drone.
Vous y retrouverez les plus beaux paysages du canal du midi de Homps à Marseillan.
Après lecture de cet article, personne ne sera donc étonné de ne pas y retrouver Villeneuve lès Béziers.