Tribune Libre : Collectif PAREV

Le collectif PAREV se permet de vous alerter sur un point important : L’Opérateur ORANGE envisage d’installer une Antenne Relais 4G à moins de 100 m des écoles primaire, maternelle et de la crèche de Villeneuve les Béziers.

Lorsque nous en avons été informés, nous nous sommes rapprochés de l’opérateur afin d’avoir plus d’information comme cela est noté dans son dossier d’information qui a été déposé auprès de la Mairie.

Malgré nos nombreux courriers (une dizaine à ce jour) en recommandé, nous n’avons reçu aucune réponse !

La Mairie n’a pas été plus précise dans ses réponses et nous n’avons toujours pas compris à ce jour la volonté de cet opérateur d’installer son Antenne juste à côté de nos enfants et cela alors même que l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) a rendu un rapport en juin 2016 qui précise que les ondes électromagnétiques ont un impact négatif sur les jeunes enfants :

  • Les ondes ont un impact sur les fonctions cognitives des enfants :

Reconnaissez que l’installation d’une antenne à côté d’une école, c’est priver ces enfants d’un avenir intéressant puisqu’ils risquent d’avoir des troubles d’apprentissage !!!

  • Les ondes ont un effet négatif sur leur bien-être!

Là aussi, c’est impensable de placer une antenne à côté d’un lieu où les enfants passent 10 heures/jour, 4 jours par semaine en moyenne.

Ce même lieu est utilisé pour le centre de loisirs les mercredis et les vacances, les enfants seront alors exposés 49 semaines par an pour certains.

Ces enfants, toujours les mêmes, vont se retrouver directement sous l’antenne pour faire sport pendant le temps scolaire mais aussi périscolaire sur le stade de Villeneuve les Béziers ainsi que tout adulte les accompagnant ou venant voir un match sans vous oublier vous journalistes qui viendrez couvrir un match sur ce stade.

L’Opérateur ORANGE va causer des dommages à des enfants de 0 à 11 ans sur l’intégralité d’une commune et ne prend même pas la peine de répondre aux demandes qui vous sont faites… et cela contrairement à l’obligation faite dans le guide des relations entre opérateurs et commune signé par Orange en 2007 :

« Les opérateurs s’engagent à répondre par courrier à toute demande écrite d’information relative à leurs antennes-relais, à leurs projets d’implantation et plus généralement aux sujets de santé et d’environnement.
Ils s’engagent à répondre dans un délai maximal de un mois aux demandes écrites d’information sur ces sujets dès lors que cette demande est bien adressée à la direction responsable du dossier. »

Nous leur demandions également de nous indiquer quelles mesures seraient prises à l’égard de ces établissements sensibles.
Là non plus, nous n’avons reçu aucune réponse.

Nous n’avons pas cessé de tenter de les contacter simplement pour évoquer d’autres possibilités et tenter de concilier nos divergences.

Notre collectif organise une réunion d’information vendredi 01 Décembre à 18H30 à Villeneuve les Béziers (Hotel consulaire).
Seront présents à cette réunion un médecin, ainsi qu’un représentant de l’association Robin des Toits.

Nous vous attendons nombreux.

3 réflexions sur « Tribune Libre : Collectif PAREV »

  1. fini le temps de polémiquer au sujet de cette antenne qui polluerait le cerveau de nos enfants.
    “le droit de se défendre” pour non principe de précaution.
    une antenne se monte et elle se démonte……..

    les familles silencieuses.

  2. Vos tentatives de dialogue avec M. Le Maire n’ont jusque-là pas abouti…Votre conférence a eu pour objectif de sensibiliser l’opinion locale sur les risques néfastes d’un projet d’implantation d’ANTENNE de TELEPHONIE à proximité de lieux scolaires et d’habitations.

    Cette détermination municipale (?) irresponsable, portera atteinte au CAPITAL SANTE de chérubins, scolaires, sportifs et des riverains qui seront exposés à proximité de cette jusque-là hypothétique antenne.

    La responsabilité de MINISTRES et CONSEILLERS de PLUSIEURS MINISTERES sera impliquée à terme. D’ici-là, des “décisionnaires” auront “muté”… et faute de SAGE PREVENTION, un BUDGET spécial sera alloué au ministère de la SANTE” pour une redistribution, en REPARATION partielle, une indemnité infime aux familles brisées.

    Aujourd’hui, la responsabilité politique se dégage d’ anciens “étaux”.
    Continuez vos démarches dans
    l’ i n f o r m a t i o n,
    le d i a l o g u e
    et la M E D I A T I O N G R A T U I T E .

    Préférez la relation directe et physique, un appel téléphonique, une entrevue. Transmettez vos courriers, vos travaux aux MINISTRES,
    aux députés(-es) facilitateurs(-rices).
    UN COURRIER, auprès du ” D E F E N S E U R D E S D R O I T S” devrait suspendre et dénouer avec rapidité cette situation “imposée”, contraire à l’expression démocratique, à la LOGIQUE et à la SECURITE des POPULATIONS, au RESPECT de TOUS et du t o u t s i m p l e ” B O N S E N S” .

    COURAGE ENCORE !
    Adressez-leur mon respect et mes SALUTATIONS.

    Elisabeth

Laisser un commentaire