Une usine d’ incinération à Béziers ?

Suite à la tribune libre que nous avons ouverte à M. Clavijo durant tout le mois d’août, voici un communiqué de l’Association Biterroise Contre les Pollutions de la Station d’Épuration pour celles et ceux qui veulent approfondir leur réflexion, qui ont des questions ou des objections.
Quel futur laisserons-nous à nos enfants?
Quelles maladies un tel projet va t’il engendrer?
Ne soyons plus égoïste, prenons les bonnes décisions pour l’intérêt général !
C’est la raison pour laquelle notre groupe se fait fort de relayer la présente information.
N’hésitez pas à participer activement au débat.
Faites-vous entendre.
NON à l’incinérateur sans plus de réponses honnêtes et précises!

RÉUNION  PUBLIQUE
Samedi  15 octobre  à 17 h
Rue Général Marguerite
Maison de la vie associative  
Béziers

Défendons  NOTRE  santé ET CELLE de nos enfants!

L’ agglo veut construire à Béziers une usine pour y brûler quinze mille tonnes de déchets par an.

Une cheminée de 22 mètres (très haute pour mieux disperser les polluants) enverra à des kilomètres à la ronde, au gré des vents, des HAP cancérigènes, des polluants métalliques, des fumées toxiques et des poussières très fines qui s’introduiront dans les poumons puis dans le sang.

L’ agglo aurait dû organiser des réunions publiques pour informer et consulter les Biterrois.

Elle s’en est bien gardée, consciente que son projet est indéfendable.
Elle refuse même obstinément, malgré nos courriers répétés, de publier la liste des molécules qui seront émises par la cheminée.
Ce sont donc les opposants au projet qui invitent les Biterrois à une réunion d’information et de mobilisation.

Pourquoi faut-il recycler les déchets au lieu de les brûler ?
Comment empêcher que l’usine d’incinération soit construite ?
Nous allons saisir le tribunal administratif. Que pouvons-nous  attendre de lui ?

Notre pétition a recueilli des milliers de signatures.
Quand et comment seront-elles remises à l’ agglo ?
Pour répondre à toutes les questions il y aura à la tribune Marie-Paule CABROL médecin, François MARC-ANTOINE juriste et Robert CLAVIJO  écologiste.

Nous espérons que les dirigeants de l’ agglo seront présents dans la salle et accepteront enfin le débat.

 L’ AGGLO  DEVRAIT  Y  RÉFLÉCHIR!

Dans la chaleur d’un incinérateur la plupart des molécules se décomposent et se recombinent en d’autres molécules différentes des premières. Or des substances inoffensives, en se mélangeant, peuvent  devenir toxiques.

1 ou 2 atomes d’oxygène, c’est tout à fait inoffensif mais 3 atomes d’oxygène combinés entre eux deviennent de l’ozone (O3) substance dangereuse. Elle provoque au minimum une irritation des voies respiratoires et au pire, intoxication aiguë, œdème pulmonaire et état comateux.

Autre exemple : ni le carbone ni l’hydrogène ne sont nocifs isolément mais certains hydrocarbures sont très toxiques : benzène, hydrocarbures aromatiques polycycliques, etc.

Dans un incinérateur de déchets, très nombreuses sont les substances qui brûlent ensemble et nul ne maîtrise les réactions chimiques qui se produisent dans ces conditions.

Pour tout renseignement:
tél : 04 67 76 28 56 ou consulter le site internet de
Association Biterroise Contre les Pollutions de la Station d’Épuration.

2 réflexions sur « Une usine d’ incinération à Béziers ? »

  1. Réunion importante concernant les communes limitrophes de Béziers impactées par une possible pollution aux micros-particules s’échappant de sa cheminée malgré les filtres successifs censés limiter ces effets désastreux pour l’Homme, la Faune et la Flore locale.
    Construire un incinérateur en zone humide ( STEP de la Plaine de St Pierre ), avec pour conséquence la pollution des sols, en raison du processus de ” lixiviation “,, ou en plein dans une zone urbaine, à proximité de très nombreuses habitations, d’écoles, de crèches et d’hôpitaux incite à la rébellion.
    Les conséquences étant la contamination par voie aérienne des enfants par les poussières et substances chimiques nocives présentes dans le panache de fumée de l’incinérateur, elles constituent un véritable crime contre l’humanité car les femmes enceintes et les enfants sont les plus vulnérables à toutes formes de pollution, y compris chimique!
    Il faut se représenter tout incinérateur comme un brûlot géant émettant de fines particules ( PM < 2,5 )et ultra fines ( Nano-particules ) extrêmement toxiques. De plus, véhiculant des milliers de substances chimiques!
    L'émission de ces substances explique donc le risque de cancers, de leucémies, de malformations congénitales et de troubles de la reproduction à proximité et même à distance des incinérateurs!!!

    Le Collectif de Contribuables Villeneuvois34420(ccv34420@laposte.net)
    s'oppose catégoriquement à sa construction malgré l'imminence des travaux acceptés par le préfet et autres autorités!
    A cette réunion annoncée par la presse et le Rassemblement Villeneuvois, moi seul, élu municipal et une de mes colistière étions présents pour représenter la commune, les autres ayant sûrement mieux à faire, du moins le pensaient-ils!

    1. Nous remercions le Collectif des Contribuables Villeneuvois de se joindre à l’appel que nous avons lancé concernant la création d’un incinérateur de boues dans la plaine St Pierre.
      Depuis de longs mois, nous collaborons étroitement avec l’Association Biterroise Contre les Pollutions de la Station d’Epuration et M. Robert Clavijo pour sensibiliser les Villeneuvoises et les Villeneuvois aux conséquences désastreuses d’une telle installation pour notre commune.
      L’absence d’élus aux nombreuses réunions, qui ont eu lieu depuis juillet 2015, ne nous surprend guère dans la mesure où un avis favorable à ce projet a été voté lors du conseil municipal du 29/06/2015 avec 15 Abstentions, 0 Contre et 9 Pour (dont les 2 professionnels de la santé Jean-Pierre Marc et Jean-Paul Galonnier), prouvant ainsi une fois de plus le désintérêt manifeste qu’ils portent à la population.

Laisser un commentaire